Paramètres aléatoires

Surexposition, effet de lumière – Série Azuleros # 1

-o-

Les caractéristiques du film Polaroid i-type color, telles qu’on peut les lire, imprimées dans l’envers de son emballage cartonné – Le développement de ce film est une réaction chimique complexe, déclenchée par sensibilité à la lumière, et influencée par divers paramètres, comme la température, le temps écoulé depuis la fabrication du film, et les manipulations mécaniques, entre autres. Il est donc non seulement possible que les résultats varient, mais ce phénomène est même un élément crucial de ce film analogique instantané. 

-o-

Une réaction complexe caractérise le processus de photographie instantanée selon la technologie développée par la marque Polaroid. L’exigence d’une sensibilité à la lumière. Une sensibilité au monde. Ceci paraît une évidence, touchant à la photographie. Mais est-ce si évident ? Et l’évidence nous exonère-t-elle d’une mise en question ? De la lumière et du monde par la photographie. La photographie, une mise en question de la lumière, de notre rapport à la lumière/monde et son envers, l’obscurité.

Et puis, il y a ces paramètres dont aucun n’est véritablement maîtrisable. La température, le temps, les manipulations. Au demeurant, ces paramètres sont à l’origine des variations inhérentes au processus dont tout l’intérêt réside dans ces variations mêmes. Les paramètres aléatoires de la photographie instantanée. Une exploration de l’in/fini, du toujours recommencé. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s